Articles

Le trafic d’hydrocarbures expliqué

Avec un montant estimé à 133 milliards de dollars volés ou adultérés chaque année, les hydrocarbures sont l’une des marchandises les plus détournées au monde.

Bien que de nombreuses mesures soient prises par les gouvernements et les compagnies pétrolières pour lutter contre la fraude, ce problème endémique a de nombreuses conséquences, en ayant par exemple à la fois un impact sur l’environnement, la qualité du carburant vendu aux consommateurs ou le niveau des taxes perçues par les gouvernements.

Pour arriver à leurs fins, les trafiquants utilisent différentes méthodes pour voler, altérer puis vendre le carburant. Dans cet article, nous avons décidé de nous concentrer sur quatre méthodes les plus répandues, afin de mieux comprendre comment se réalise le commerce illicite des produits pétroliers.

Raccordement des oléoducs

Les contrebandiers utilisent des vannes percées dans les pipelines pour détourner du carburant ou d’autres produits raffinés. Au Mexique, pour 2017 uniquement, plus de 10 000 vannes illégales ont été forées par les trafiquants pour détourner le pétrole, ce qui a entraîné une perte de 20 000 barils par jour en moyenne. Outre les milliards de dollars de recettes fiscales perdues par le gouvernement mexicain, ces installations illégales représentent également un problème de sécurité et d’environnement pour le pays. A titre d’exemple, l’explosion en 2019 d’un pipeline a causé la mort de plus de 130 personnes.

Le soutage illégal

Le soutage de pétrole est un processus légitime qui consiste à approvisionner les navires en produits pétroliers tels que le diesel. Il est utilisé par les compagnies pétrolières pour leurs navires ainsi que pour alimenter leurs machines de production et d’exploration. Ce processus devient illégal lorsque le produit vendu aux compagnies pétrolières est détourné par des trafiquants qui le pompent dans de petites barges et le revendent aux pétroliers.
C’est un problème prédominant dans le delta du Niger en raison du grand nombre de petites criques cachées qui permettent aux voleurs d’accéder directement aux pipelines et de les relier à des barges.

La contrebande de carburant

Le carburant est passé en contrebande pour être vendu dans un pays voisin où les prix sont plus élevés, ce qui permet aux contrebandiers de profiter de la différence de prix pour faire un profit élevé. À titre d’exemple, la Banque Asiatique de Développement a souligné en 2015 la différence de prix entre le Venezuela, où le diesel se vend au détail à environ 0,05 $ par litre, alors que dans le reste de la région le prix moyen est de 0,85 $ par litre. Des pays comme le Venezuela, où le carburant est subventionné, sont donc particulièrement touchés par ces méthodes et constatent une augmentation de la contrebande de carburant.

Adultération

L’adultération est une autre technique illégale utilisée pour vendre à plein prix une combinaison de carburant avec d’autres produits moins chers comme le kérosène. Elle est souvent utilisée en association avec la contrebande de carburant pour maximiser les profits. Le produit final, qui n’est pas conforme aux normes, a souvent un impact néfaste sur la qualité de l’air et les performances des voitures. Malheureusement pour les gouvernements et les compagnies pétrolières, cette pratique est difficile à détecter. Pour lutter contre ces pratiques, de nombreux pays ont choisi d’utiliser le marquage des hydrocarbures comme moyen de réduire les comportements illicites.

RETOUR AUX ACTUALITÉS